ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes lundi 24/01/2022. Site mis à jour le 23 janvier 2022.
Nouveautés  : Dim. 23/1 | Ve. 21/1 | Ve. 18/1 | Vidéo VTT | Dim. 16/1 | Dim. 2/1 | Ve. 31/12 | Statshunter | Adhésion 2022 | Pgm 2022 | Ve. 17/12 | Dim. 19/12 | Pgm route 19/12 | Vidéo | Ma. 14/12 | Agenda | Dim. 12/12 | Technique | Bilan | Dim. 5/12 | CF 2022 | Zone membres |

Notre assemblée générale vendredi 28/1


Actualité : Le vendredi 28/1/2022 à 18h30, notre AG
2021_04_25.png

Photos et comptes-rendus

Sortie gravel du 11 novembre 2021

Temps brumeux, il fait froid et humide, un temps à rester lire, bien au chaud à côté du poële. Mais il fallait honorer le rendez-vous fixé pour une sortie gravel. Annuler n'aurait pas fait très sérieux, surtout que nous avions déjà déclaré forfait, en raison d'une pluie battante, il y a deux semaines.

Nous voilà donc partis de Soultz, en direction de Merxheim, Rouffach, Herrlisheim, en empruntant le moins de route possible. Pour cette première partie en plaine, de la piste cyclable et surtout des chemins agricoles, direction plein nord entre la Lauch et la voie ferrée. Le terrain n'est pas boueux, ce sont de bonnes conditions pour s'échauffer.

 

À partir de Herrlisheim, changement de régime, fini la plaine. Ce sont les premières côtes, d'abord dans le vignoble jusqu'à l'ancienne abbaye de Marbach, puis en lisière de forêt jusqu'au parking de Notre Dame de Schauenberg.
Et là, le ciel se fait plus clair, le soleil fait son apparition, on sort enfin de ce brouillard, avant d'y replonger un peu avant le col de Neuland.

Sortie bien sympathique, physique aussi, avec 800 m de D+ pour 58 km. Comme quoi on a bien fait de se motiver mutuellement pour aller rouler.

Le parcours

La citation du moment :

Après la coupure hivernale (tous les cyclistes n'ont pas la chance de passer l'hiver au soleil), les premières promenades sont laborieuses. Elles sont toutes tachetées de petites douleurs. De petits coups de froid, de crampes, de chutes de désir. Pourtant la progression est régulière et vous retrouverez vos repères.
Et puis, un matin, vous avez l'impression de sortir de prison. L'air, qui est identique à ce qu'il était la veille, vous paraît léger, le paysage se déploie et vous vous sentez à votre place, à la pliure de la montagne. Vous aimez la bosse que vous grimpez et pour fêter ça vous mettez deux dents de mieux et vous accélérez. Vous êtes en forme.
Paul Fournel, Besoin de vélo